Posted on Laisser un commentaire

Charger une batterie auxiliaire sur l’alternateur avec un coupleur séparateur

Utiliser l’alternateur d’un véhicule pour recharger une batterie secondaire peut être extrêmement pratique dans différents scénarios:

  • Véhicule non équipé en panneaux solaires
  • Complément des panneaux solaires à la mauvaise saison
  • Complément ponctuel en cas de consommation importante

Cependant on ne raccorde pas son alternateur à sa batterie auxiliaire sans prendre en compte certains détails importants au risque de ne pas pouvoir redémarrer un matin, voire même d’endommager son matériel. Une manière très facile de connecter l’alternateur à la batterie auxiliaire en toute sécurité est d’utiliser un coupleur séparateur (également appelé Relais contrôlé par tension, ou Relais de charge auxiliaire).

 

[expand title= »La batterie de démarrage et la batterie domestique sont deux batteries très différentes »]

Une batterie de voiture est très différente dans son utilisation d’une batterie domestique (batterie solaire par exemple). Celle de la voiture est prévue pour une décharge/recharge rapide alors que la batterie solaire est prévue pour une décharge/recharge beaucoup plus lente. La batterie domestique ne doit donc pas être utilisée lors du démarrage du véhicule.

[/expand]

 

 

 

Montage à ne pas faire

 

 

couplage_batteries_alternateur

On pourrait être tenté de brancher notre batterie solaire directement en parallèle sur la batterie du véhicule (elle-même en parallèle avec l’alternateur). Pourtant ce montage comporte des risques importants:

 

Au démarrage du véhicule

Le démarreur tire une très forte intensité dans la batterie (centaines d’ampères)  pour lancer le moteur thermique. Ce n’est pas un problème pour la batterie du véhicule qui est faite pour; en revanche, cela réduirait la durée de vie de notre batterie auxiliaire. Pour bénéficier de la longue durée de vie d’une batterie gel de 100Ah (technologie hors lithium avec la plus longue durée de vie), par exemple, il faut tirer au maximum 10A.

Quand le véhicule est à l’arrêt

Puisque les deux batteries sont connectées, utiliser la batterie auxiliaire utilise aussi la batterie de démarrage. Si l’on puise trop dans la batterie, il y a un risque important de ne plus pouvoir démarrer le véhicule (particulièrement en hiver où les batteries ont moins de capacité en raison des températures basses).

De manière générale il n'est pas souhaitable de connecter directement des batteries différentes ensembles pour de nombreuses raisons.

 

 

 

Montage souhaitable (avec coupleur-séparateur)

 

 

couplage_batteries_alternateur_securise

/!\ Le fusible est très important pour la sécurité des batteries car il protège des court-circuit. Tout câble raccordé à une batterie devrait l’être avec un fusible adéquat.

Dans ce montage nous ajoutons un coupleur-séparateur entre les 2 batteries. C’est une sorte d’interrupteur automatique qui s’ouvre ou se ferme tout seul en fonction du voltage de la batterie primaire :

  • initialement le circuit est ouvert, les deux batteries sont séparées
  • si la batterie du véhicule est chargée (ex: seuil de fermeture de 13V pour un système 12V) le coupleur ferme le circuit pour permettre à la batterie auxiliaire d’être rechargée. NB : Un voltage de 13V est atteint sur la batterie moteur lorsqu’elle est presque pleine ET que l’alternateur produit du courant et donc une tension supérieure à 13V.
  • lorsque l’alternateur ne produit rien (moteur éteint), le coupleur ouvre à nouveau le circuit (ex: seuil d’ouverture <12,8V) pour ne pas épuiser la batterie de démarrage que l’on vient de recharger. NB : une batterie de voiture chargée à 100% a une tension de 12,7V au repos (<12,8V)

Alternative : le coupe-circuit

On peut utiliser à la place du coupleur un simple coupe-circuit (interrupteur manuel) que l’on ouvre ou l’on ferme quand on le souhaite. C’est le montage qui prédominait avant que les coupleurs ne soient disponibles, cependant c’est moins pratique et potentiellement néfaste : si l’on oublie de le fermer ou d’ouvrir le court-circuit, on s’expose aux mêmes problèmes que dans un montage simple en parallèle.

 

Laisser un commentaire